Évidemment !

Cet “évidemment ” est un cri du coeur… Mais je ne suis certainement pas objectif et ne détiens pas la vérité…

J’en rêve pourtant secrètement… Un monde où chaque personne n’aurait pas à se battre constamment pour imposer les limites que certaines personnes franchissent à leur encontre. Toutes ces personnes qui vous piétinent parce qu’en réalité elles n’ont pas confiance en elles, et que cela leur est plus facile de reporter leurs failles sur vous… Un respect naturel, sans que nous n’ayons à nous imposer, à crier plus fort que le voisin. Bonheur…

Un monde bienveillant où l’on ne vénère pas des footballeurs qui gagnent des millions d’euros, mais ceux et celles qui se battent dans l’ombre pour un monde plus juste. Je n’ai rien contre les footballeurs, au contraire, ils ont l’intelligence sociale et la force de prendre leur place, de s’adapter et de vivre leur rêve. Ils sont pourtant, c’est mon avis, et il n’engage que moi, le reflet d’une société malade… encore basée sur le système dominant-dominé, qu’on le veuille ou non.

Changer un monde est la fois tellement simple et complexe. Que serait un monde où les hypersensibles seraient foncièrement écoutés…? Ce serait un véritable carnage… pour les lobbies des armes… pour les drogués de l’argent… Et avant d’arriver à ce monde plus juste humainement, la casse serait forte. Comment changer un monde en profondeur sans se heurter à ceux qui détiennent le pouvoir, et qui ne veulent certainement pas que le monde change…? Ah…? Un hypersensible ne souhaite pas le pouvoir, ni l’argent… Or, c’est cela même qui mène le monde…

Mais il existe toujours des solutions, et la bienveillance enseignée dès le plus jeune âge en est une… La bienveillance étant en fait quelque chose que nous avons tous en nous dès notre naissance. Ce qui va la modeler est le milieu dans lequel vous évoluerez. Si l’on vous fait comprendre que la bienveillance est de la faiblesse, alors vous vous en couperez par instinct de survie… Cela ne tient qu’à ça…

Ce sont donc nos enfants qui détiennent la clé d’un monde plus juste. Donnons-leur de la bienveillance, assimilons celle-ci à une force et les gens suivront par effet de masse.

“Kevin, c’est toi le plus fort, fils ! Continue ton rackette, et donne moi un peu de cet argent, j’ai un loyer à payer…”

“Kevin, tu rends cet argent et tu t’excuses. Respecte-toi, respecte ceux qui t’entourent, et ils te respecteront.”

Voilà deux Kevin à l’opposé et qui n’auront pas le même impact sur le monde… Les bonnes habitudes, le bon discours, et ne pas flancher lorsqu’on grandit, et que l’on est confronté aux gens qui se plient eux-même au système, qui ont abandonné, et nous disent “C’est comme ça, on n’y peut rien”, “Arrête de rêver…” Je suis sûr que vous l’avez déjà entendu.

Les choix ne seront plus alors dictés par notre survie personnelle mais collective. Partage du savoir et des richesses… Bonheur.

Définitivement, un monde où les hypersensibles seraient écoutés serait plus juste, je n’en doute pas… Alors qu’attendez-vous pour prendre la parole ?

Je vous souhaite le meilleur,

Valentino.


2 commentaires:

  1. Mathieu

    12 septembre 2019 at 14 h 42 min

    Développer l’empathie géneralisé alors:
    http://nvc-europe.org/SPIP/IMG/mp3/empathie.mp3

  2. Afflard

    12 septembre 2019 at 15 h 03 min

    Bonjour,

    Je suis totalement en accord avec vos propos,
    Si les hypersensibles saurait plus écouter, nous vivrons sûrement dans un monde plus humain et moins brute

Laissez un commentaire


CONNEXION

Mot de passe ou identifiant oublié ?

 
×
UN TROU DE MÉMOIRE ?
×

Go up